AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Wake-up 'cause this morning I'm yours ! [Alice]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Terri M. Sloan

avatar

+ MESSAGES : 45
+ INSCRIT LE : 04/11/2012
+ EMPLOI : Strip-teaseuse
+ CITATION : Tant que t'as pas vu le cul du Grizzly, ça sert à rien de charger ton fusil !

More about you
AGE: 31 ans
POST-IT SUR LE FRIGO:

MessageSujet: Wake-up 'cause this morning I'm yours ! [Alice]   Sam 10 Nov - 0:24

La nuit errante, froide, glaciale, infernale. Terri n’était pas rentrée chez elle, n’avait logée chez personne et s’était offert le luxe d’une nuit blanche à la belle étoile… Avec trois compagnes de choix : nicotine, boisson et cocaïne ! Les seules sur qui elle a toujours pu compter, au même titre que les seules qui ne lui ont jamais fait faux bond une seule et unique fois. La solitude… Tant de personnes la redoute alors que, paradoxalement, d’autres l’appellent parfois de leurs vœux ! Terri n’était pas femme à fuir la solitude, elle n’était nullement la personne qui culpabilisait de se retrouver sans quelqu’un à ses côtés dans un lit. La solitude était le voile de l’indépendance et, pour notre strip-teaseuse borderline junkie, l’indépendance en soi s’était trop rapidement imposée à elle. Voilà pourquoi elle ne redoutait jamais de s’en accommoder en fin de compte…
Allongée sur la fraicheur du grand parc public de Boston, Terri observait le ciel, calme, pensive. La fumée de ses éternelles cigarettes obscurcissait aléatoirement cette silencieuse contemplation. Il ne demeurait pas de bien être, pas de bonheur… Mais non plus aucune trace de colère, de rage ou de haine. Aussi rare que cela pouvait réellement arriver, Terri se sentait neutre, ce qui dans son cas était synonyme de sérénité. Autant dire clairement que cela était plus que rare et précieux comme instant. Sous ce firmament étoilé, la nuit lui appartenait, la ville était à elle. Non, mais non, elle ne voulait rien en faire, si ce n’est profiter de ce calme, de ce silence. Les heures passaient au fur et à mesure que sa bouteille d’alcool se vidait. Sa dose de poudre blanche fut bientôt réduite à néant et son paquet de cigarettes commença à souffrir cruellement de la consommation qu’elle lui imposait. Et c’est en cette lente catatonie que la réalité refait lentement, tout doucement surface !
La nuit s’achève peu à peu. Les premières teintes rosées du matin s’éveillent et apportent leur premier éclat. Elle quitte l’herbe qui lui a servi de couche. Un frisson parcours toute son échine et ses pieds se mettent en marche. Terri ne semble pas savoir où aller, ni même quelle envie est la sienne… Errons dans la ville, elle n’est nullement fatiguée et n’a pas grand-chose à faire en fin de compte en cette nouvelle matinée. C’est alors qu’elle croise deux jeunes femmes quitter une boulangerie. Elle ne s’attarde pas réellement sur ce qu’elles peuvent dire ou faire. Cette simple vision lui donne en réalité juste une idée et un besoin. Un coup d’œil sur sa montre : 6h31. Bon, tant pis s’il est si tôt que ça, quand Terri avait une envie, elle se sentait non pas le besoin, mais bien le devoir de l’assumer entièrement ! C’est ainsi que notre étrange demoiselle se rendit dans les beaux quartiers, dans ce repaire de bourges qu’elle ne fréquentait que trop rarement, et se réfugia silencieusement jusqu’au domicile d’Alice.
« Putain, je vais lui faire installer une échelle à cette corniche, je te jure… » Maugréa-t-elle en se rendant directement à la façade arrière de la maison. Telle une véritable voleuse experte, Terri agrippa le rebord de la gouttière et commença à se hisser jusqu’à la fenêtre de la chambre de la belle. Dieu merci, cette foutue fenêtre était au moins entrouverte. Avec une agilité et un savoir-faire lui étant bien caractéristique, notre brunette ouvrit ladite fenêtre et posa pied à terre dans la chambre, avant de refermer la paroi vitrée juste derrière elle. Dés lors sur les lieux, Terri délaissa son veston de cuir noir qu’elle envoya valser sur le sol. Ce dernier dévoila ainsi un simple top court, moulant et d’un rouge assez vif, parfaitement assorti au mini short bleu clair en jean que portait traditionnellement notre principale intéressée. Sans un mot, sans un bruit, elle regarda Alice, endormie, avant de finalement étirer ses lèvres dans un fin et doux sourire.
Le sans gêne de la gogo-danceuse se caractérisait en toute circonstance ! Voilà pourquoi, sans même penser aux conséquences que cela aurait sur la belle Alice, Terri s’avança vers le lit afin d’y grimper dessus de manière tentatrice, féline, fatale. Elle le tourna le corps endormi de la brune de telle manière à pouvoir venir s’installer totalement sur elle et pencher son visage à hauteur de sa nuque. « Profites-en, je suis pas d’humeur ronchonneuse ce matin… Mais c’est pas pour autant que j’ai envie de faire le remake de la belle au bois dormant. » Murmura-t-elle avec ce ton de voix si propre et si particulier pendant que ses lèvres volèrent un baiser sur le cou savoureux de mademoiselle Montgomery-Jones !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Montgomery-Jones
Off with her Head
avatar

+ MESSAGES : 359
+ INSCRIT LE : 25/10/2012
+ EMPLOI : Responsable du service juridique au Boston Times

More about you
AGE: 30 ans
POST-IT SUR LE FRIGO:

MessageSujet: Re: Wake-up 'cause this morning I'm yours ! [Alice]   Dim 11 Nov - 1:53


ALICE & TERRI

"Non, Thomas, laisse cette licorne, elle ne t'aime pas, ne m'abandonne pas ! S'il te plait !" Je frissonne, un petit courant d'air gagne la chambre alors que je suis encore au pays des rêves. Je cours derrière mon mari et sa licorne qui s'en vont déjà loin, me laissant seule sur la colline aux bonbons. Mon lit bouge, et me tire de ce rêve étrange dont je ne me souviens déjà plus. Je sens une présence puis un baiser vient s'écraser dans mon cou. Sans ouvrir les yeux, je sourie. Terri. « Profites-en, je suis pas d’humeur ronchonneuse ce matin… Mais c’est pas pour autant que j’ai envie de faire le remake de la belle au bois dormant. » J'ouvre les paupières et prends son visage au creux de mes mains. Je l'approche du mien et capture ses lèvres d'un baiser tendre. Je murmure, entre ses lèvres : Tais toi Puis je reprends possession de sa bouche, puis passionnément cette fois. Mes mais glissent derrière sa nuque et je la rapproche de moi. Mon pied droit remonte le long de son mollet nu. Je finis par dire : Mais pourquoi tu ne viens pas plus souvent me réveiller comme ça ? Ma relation avec Terri est tout ce qu'il y a de plus étrange et malsain. C'est tout ou rien. Il y a les jours comme celui ci ou tout est parfait, et les autres, où je ne sais pas où elle est et ai peur qu'elle ne meure d'une overdose sous un pont. Je n'ai aucun contrôle sur elle. C'est un petit oiseau libre qui se damnerait plutôt que de renoncer à sa liberté. Toujours agrippée à elle, nous roulons. Je me retrouve au dessus, à califourchon sur le haut de ses cuisses. Après avoir déposé des baisers le long de sa machoire, de son cou et sur ses épaules, je dis, en la regardant dans les yeux : Pourquoi tu ne restes pas dormir ici, avec moi... Ca me plairait énormément. Et au moins, si elle est là, je sais qu'elle n'est pas ailleurs à se shooter. Ou avec une autre femme. Je ne me leurre pas, j'ai bien l'impression que notre relation n'est pas "exclusive". Enfin, pour ma part elle l'est... Et savoir que d'autres bras peuvent l'enserrer comme je le fais, et que d'autres bouches la dévorent, ça me tue. La jalousie c'est l'un de mes plus grands défauts. Je n'ai que très peu de proches, et le peu de personnes que j'aime, je les veux pour moi toute seule.
CODE BY APACHE.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Wake-up 'cause this morning I'm yours ! [Alice]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bbox THOMSON + Wake On Wan
» Wake On Wan
» It's raining today !
» CAM + i wish that i could wake up with amnesia.
» Wake on Lan indisponible depuis la maj

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS OR NOTHING :: BOSTON - AROUND :: › › CHARLESTOWN :: + LOGEMENTS :: Maison d'Alice et Thomas Jones-