AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  ► I'll come back for follow your dreams ❞ Lucy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Erwan M. Wilde

avatar

+ MESSAGES : 162
+ INSCRIT LE : 02/11/2012
+ EMPLOI : acteur au café théâtre

More about you
AGE: 40 ans
POST-IT SUR LE FRIGO:

MessageSujet: ► I'll come back for follow your dreams ❞ Lucy    Dim 4 Nov - 15:58

► I'll come back for follow your dreams


Maggie allait bien. Elle allait bien. Ils avaient passé un moment merveilleux la veille, parlant de tut et de rien, des seize ans qui s'étaient écoulés. Ils avaient parlés de tout, sauf de la grande raison, la raison principale de ce retour. Bien sur, il venait pour le café-théâtre. Mais surtout, il venait pour elle. Sa Lucy. La sienne, malgré les erreurs et le temps perdu. Malgré le drame. Il s'en voulait toujours, mais ne souhaitait plus qu'une chose: être digne d'elle, pour la première fois de sa vie. Il avait tout fait pour elle. Il était devenu un autre homme. En seize ans la métamorphose avait été impressionnante. Il était loin d'être le petit merdeux drogué d'avant. Il était devenu un homme, un vrai. Un homme sain en qui l'on pouvait avoir confiance. Il avait un boulot, de quoi vivre, une belle carrière derrière lui, il était devenu quelqu'un. Il ne lui manquait rien sauf elle. Elle qu'il voulait plus que tout. Elle qu'il aimait encore. Même si il doutait. Après tout ce temps, ses sentiments n'étaient peu être plus justifiés. Après tout, elle avait surement changé. Elle était devenu une autre personne, sans aucun doute. Elle aussi avait vieillit. Elle aussi avait grandit. Elle était adulte. Un simple calcul lui rappela qu'elle n'avait que trente trois ans. Jeune, avec un passé mais encore toute sa vie devant elle. Il voulait la voir. Il voulait tenter sa chance. Il avait réussi à trouver son adresse. Charleston. Un quartier agréable dans lequel il comptait bien s'établir. Elle devait surement vivre tranquillement la bas. Seule de préférence. Erwan n'osait imaginer la réaction qu'elle aurait en le voyant. Peu être se jetterait-elle dans ses bras, pleurant et remerciant le ciel de lui rendre l'homme de sa vie. Idée stupide. Il soupira, devant la glace de sa chambre d'hôtel. Bien sur que non elle n'allait pas sauter de joie en le voyant. Elle allait hurler au meurtre, elle ramènerait son petit ami taillé comme monsieur propre, et le chasserait pour de bon, menaçant d'appeler les flics. Après tout Wilde était conscient que c'était la chose à faire. Il avait brisé sa vie, son coeur et ses os. Il méritait de se faire jeter, et de crever seul. Il ne la méritait pas, pas le moins du monde.

Il passa la main sur son visage, regardant son corps dans la glace. Oh que oui il avait changé. Depuis sa cure, il avait prit du poids, et des muscles. Il était passé de maigrichon peu appétissant à homme fin et sexy. Il sourit, conquis. Il semblait vivant, lui qui avait passé tant d'années à se demander si il était mort. Ce qu'il fit après, était ce qui lui permit de se couper totalement de son passé. Il se souvenait de ce jour, à la sortie de la cure, où il avait récupéré une paire de ciseaux, tout fier. Il s'était mit à couper ses cheveux. Lui qui avait toujours possédé cette tignasse brune qui cachait son visage, avait coupé tout pour se faire une espèce de coupe à la brosse, de petites mèches léchant ses tempes, son visage totalement dégagé à présent. Il se souvenait avoir ressentit du soulagement. L'ancien Erwan, stupide et drogué avait enfin disparu. Il était désormais Erwan, le type réglo et sans problèmes. Erwan, le comédien heureux et détendu. Erwan, l'homme amoureux. Erwan, le quadra qui voulait se fonder une vrai vie. Qui voulait se poser. Qui voulait vraiment vivre. Un homme qui enfila son t-shirt, son pull et son écharpe, bien décidé à aller sonner cher elle.

Après c'être encore une fois regardé, le brun se mit à chercher sa montre. L'objet était le premier cadeau qu'il s'était fait après avoir obtenu son job, et il y tenait comme à la prunelle de ses yeux. Il la trouva dans le bordel sa chambre d'hôtel. Il l'enfila et regarda celle ci. Il fallait absolument qu'il se trouve un logement. Il avait vendu son vieil appart laissé par ses parents à la sortie de la cure, refusant catégoriquement de revenir dans cette ville qui pour lui, n'était que symbole de son malheur. Il avait tout vendu, même les meubles, et était parti à New York où il avait vécu la belle vie. Belle vie qu'il comptait bien mener ici aussi. Il chercherait surement une maison après sa visite chez Lucy. Il s'installerait dans le coin, travaillerait pour Maggie, et vieillirait ici. La femme lui avait promit un poste. De toute façon, il l'avait tellement supplié qu'elle s'en était surement senti obligé. Il lui avait même proposer de l'embaucher en temps qu'homme de ménage, tant son envie d'évoluer en ces lieux était forte. Heureusement il n'aurait pas à le faire. Pas qu'il n'aimait pas ça, mais il n'était pas vraiment doué pour récurer la moquette.

Fin prêt, il attrapa ses clés, ferma l'endroit et parti, direction le quartier d'habitation de son ex petite amie. Sur tout le chemin, il s'imagina la jeune femme. Laide, ridée, belle comme un coeur, grosse, maigre, blonde, brune, mariée, seule, avec sept enfants, des grosses lunettes, une jambe en moins, toute les possibilités y passèrent. Il se demandait si elle le reconnaîtrait. Ce qui n'était pas certain d'après lui. Il avait vraiment beaucoup changé. Il avait vécu sainement depuis la sortie de sa cure, et espérait bien que le résultat se verrait. Ce qui l'avait impressionné lui même, c'est son changement de regard. Auparavant zombie, il descellait maintenant dans son regard une flemme. De la vie, enfin, après tant d'années à être mort. Il vivait, et en était heureux. Arrivée devant chez elle il sonna, espérant la voir ouvrir. Ses prières furent entendu puisque la porte ne tarda pas à s'ouvrir sur une Lucy pas très grande, avec de longs cheveux et toujours la même beauté, qui coupa le souffle à l'homme. Homme qui la regarda un moment, interdit, avant de souffler dans un murmure. "Tu n'as pas changé..."

△everleigh
#895959
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucy Sorensen

avatar

+ MESSAGES : 179
+ INSCRIT LE : 03/11/2012
+ EMPLOI : Assistante Sociale

More about you
AGE: 33 ans
POST-IT SUR LE FRIGO:

MessageSujet: Re: ► I'll come back for follow your dreams ❞ Lucy    Dim 4 Nov - 20:51





« i'll come back for follow your dreams»




Nouvellement célibataire, Lucy devait absolument revoir ses priorités. À toutes les fois qu’elle sortait avec un homme, elle ajustait son mode de vie en conséquence de lui et toutes les fois que ça ne fonctionnait pas, elle se retrouvait toute seule dans son appartement à pleurnicher sur la vie qu’elle n’aura jamais. Pathétique n’est-ce pas? Garrett ne l’avait pas rappelé, il n’avait même pas signalé son numéro et raccrocher à la dernière minute, non il l’avait tout simplement effacé de sa vie comme une vulgaire chaussette. Pourtant ce n’était pas la troisième guerre mondiale, elle avait uniquement été honnête avec lui et avait refusé sa demande en mariage. Pourquoi fallait-il que tout soit si compliqué? Ils ne pouvaient pas oublier toutes les conventions sociales et vivre au jour le jour comme deux êtres amoureux? Non, il faut croire que c’était beaucoup trop demandé à un avocat qui approchait un peu trop rapidement de la quarantaine et voulait absolument se caser avec la première venue. Du moins, c’est ainsi que Lucy voyait leur relation, car pour elle, il n’y avait jamais eu qu’un seul amour dans sa vie et il s’était évanoui il y a de cela bien trop longtemps. Elle avait essayée de l’oublier de différentes manières, mais lorsqu’elle imaginait son futur, c’était avec Erwan et personne d’autre. Malgré son jeune âge, il avait réussi à créer chez elle une dépendance encore plus forte et destructrice que la drogue, j’ai nommée l’amour. Enfin, Lucy devait bien s’y faire à l’idée qu’elle ne le reverra jamais. Elle l’avait entraperçu en tant qu’acteur dans un feuilleton à petit budget. Au début, elle croyait que son imagination lui jouait des tours en mettant en scène un personnage qui l’avait fait souffrir, mais elle fut obligée de constater que c’était bel et bien lui lorsqu’elle vit le générique de la fin avec son nom écrit en toute lettre. Il semblait s’en être bien sorti et devait privilégier un mode de vie plus sain à la vue de son apparence un peu plus en chair. Apparence qui au passage, ne l’a laissait pas du tout indifférente. Bon peut-être aussi que c’était arrangé, on sait jamais avec Photoshop. Soit, ce ne fut qu’après un avant-midi de questionnements existentiels que la belle se décida à prendre une bonne douche et à avancer un peu dans son travail. Elle avait pris du retard dans quelques dossiers et pourquoi ne pas profiter de ce moment pour se mettre à jour.

Au même moment où Lucy survolait le dossier de la petite Neela, six ans qui était victime d’abus physique et de négligence, la sonnette de son appartement retentit. Il lui était difficile de ne pas entendre sachant que son appartement était construit de la même manière qu’un loft et qu’il n’y avait pas autant de séparations. Pas beaucoup de séparation égalait un peu plus d’écho que la normale. Bref, n’usant pas de paresse, la demoiselle se releva afin d’aller voir cela pouvait bien être. Affichant son plus grand sourire, Lucy regarda l’homme en face d’elle. « Bonjour, puis-je vous aider? » Évidemment, le voir à la télévision et le voir en chair étaient deux concepts totalement différents, le déclic se fit lorsque l’inconnu devant elle lui murmura qu’elle n’avait pas changée. Le sourire qui ne quittait pas ses lèvres depuis quelques secondes se changea graduellement en une expression sérieuse voir presque apeurée. Pourquoi était-il devant elle alors qu’elle n’avait vraiment pas besoin d’un autre bouleversement dans sa vie? Lucy resta bouche bée quelques secondes et referma aussitôt la porte en un claquement sonore. À présent adossée contre la porte close, elle murmura d’une voix faible et insécure : « Donne-moi deux minutes…» Son coeur battait la chamade et elle sentait ses mains devenir moites. Il ne lui avait pas laissé un temps d'adaptation alors forcément elle était en panique. Lucy prit le temps de respirer et de digérer la nouvelle avant d’ouvrir à nouveau la porte cette fois en possession de ses moyens, du moins en apparence. « Comment as-tu eu mon adresse? Sérieusement, que viens-tu faire ici? » C’était loin de l’accueil rêvé, cependant il ne devait pas s’attendre à moins.


(c) Spinelsuns
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

► I'll come back for follow your dreams ❞ Lucy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» I go back to black.
» I follow you into the dark - Exotic
» Trac(k)back sur Colorado
» Trailer - Battlefield 3 Back to Karkand
» Back-Up TOTAL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS OR NOTHING :: BOSTON - AROUND :: › › CHARLESTOWN :: + LOGEMENTS-