AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ► I just want to spend time with you ❞ Samuel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Braeden J. Goldman

avatar

+ MESSAGES : 806
+ INSCRIT LE : 28/10/2012
+ EMPLOI : chef cuisinier

More about you
AGE: 32 ans
POST-IT SUR LE FRIGO:

MessageSujet: ► I just want to spend time with you ❞ Samuel   Mar 30 Oct - 11:35

► I just want to spend time with you


Jamais ô grand jamais il n'aurait du faire ça. C'était de la pure folie. Que voulait-il, l’effrayer? Perdre son amitié? Passer pour un malade? C'était déjà fait assurément. Mais quel idée avait-il eu. Inviter Sam au restaurant. Et puis quoi encore, un ciné? Un dîner aux chandelles, en tête à tête? Pourquoi ne pas lui chanter la sérénade pendant qu'il y était. Lui offrir des roses, lui envoyer des sms bourrés de coeur. Pourquoi ne pas tout simplement lui écrire un long poème en vantant son caractère et son physique avant de demander à un avion de dessiner un jeu t'aime en nuage? Qu'il pouvait se sentir con. Tout était pourtant parti d'un discussion toute simple. À coup de "j'aime mon boulot" "ma soeur veux que je prenne des jours de congés" "je n'ai rien à faire moi à part bosser" "elle dit que je ne sors jamais, ce qui est faux. C'est faux hein?" "J'vais lui prouver qu'elle a tord" "T'es libre samedi soir?" Et voilà qu'il se retrouvait à tourner en rond dans l'appartement en se maudissant. Bien sur qu'il avait envie de dîner avec Sam, il en avait même très envie. Le problème était que lui et Sam n'étaient que deux amis, rien de plus. Et qu'il ne pouvait pas se permettre d'effacer le rien de plus. Non pas qu'il ne voulait pas. La aussi, il était plutôt pour l'idée. Mais il ne pouvait pas se permettre. Sam était son ami, un ami sexy en diable, avec des yeux extraordinaire, une odeur enivrante et un coeur d'or. Chose à laquelle il n'avait évidemment pas le droit de penser. De toute façon il n'avait rien a esperer. Si il osait parler, Samuel rirait, et partirait, Bra perdrait un ami et le droit de le voir, et ça c'était hors de question. Il préférait se taire. Alors pourquoi diable tout risquer en l'invitant au restaurant? Et le pire? Braeden n'avait rien choisit d'autre que le Campanie, SON restaurant. Avec ses employés qui ne feraient que spéculer sur leur relation. Il s'en voulait, il était à deux doigt d'annuler pour X raison. Mais une voix au fond de lui l'en empêcha. Il irait, passerait un moment avec son ami, puis ce serait fini, plus rien d'autre. Si il ne se mettait pas à draguer, bien évidemment. En attendant, il tournait en rond, encore et encore. Déjà prêt. Un jean, une chemise blanche et un gilet sans manche. Il n'allait pas se mettre en costume cravate non plus. Il allait à un dîner détente avec un pote, pas à un premier rendez vous. Pourtant ça y ressemblait quand même pas mal.

20h30 sonna, et la patience de l'ancien militaire craqua. Il attrapa sa veste, ferma son appartement de la banlieue et se dirigea à pied vers le quartier ou se trouvait son lieu de travail. Y aller à pied, c'était se vider la tête. Prendre l'air, souffler, se changer les idées et surtout faire attention à ne pas être en retard. Il ne mit pas plus de quinze minutes pour arriver. Demandant à son employé une table pour deux un peu à l’écart, il regarda rapidement si la cause de son changement soudain de comportement était dans le coin, sous le regard rieur et curieux du serveur. Soupirant, il le suivit à une table un peu en retrait d'où il pouvait tout voir. Ce serait bien pratique tien, pour surveiller les restaurant. Ils allaient finir par croire qu'il les fliquait, ou bien qu'il était accro au boulot, tout simplement. Le jeune homme le laissa s'installer et installa un couvert de plus, tout en demandant "Votre demoiselle arrive à quel heure monsieur? Vous voulez que l'on sorte une bouteille en particulier, ou quoi que ce soit d'autre?" Le terme demoiselle sortie Braeden de sa rêverie, trop occupé à regarder comment étaient dressés les assiettes des voisins. Il fit un sourire poli à son employé et le remercia, soulagé de le voir partir sans plus de question. Puis Braeden attendit. Il tourna, et tourna, regardant si les serveurs servaient, si les plats semblaient plaire, si tout allait bien. Mauvaise habitude du soldat surveillant ses troupes. Il devrait vite perdre l'habitude quand son ami serait la. Braeden regarda sa montre. Il attendait depuis dix minutes, Samuel serait bientôt la. Ils s'étaient donnés rendez vous à 21h. Et Braeden, pressé et impatient était venu bien trop tôt. Il avait fait une sorte de cocotte en papier avec sa serviette, attendant, pensif. Le restaurant était plutôt bien remplit. Il avait fait l'affaire du siècle en mettant un peu de ses économies dans le vieux bâtiment abandonné. Le restaurant marchait bien et plaisait. Lui passait son temps à travailler pour oublier le passé, il créait de l'emploi et de la vie dans la ville. Il y avait pire comme boulot. Il passait son temps à cuisiner, goûter, expérimenter, re-goûter. Les gens étaient souvent étonné quand il disait ne pas cuisiner chez lui. C'était pourtant sa passion, enfin une de ses passions. Il avait abandonné les autres après l'armée, et avait reprit celle ci après une longue hésitation. Il revenait, il se remettait peu à peu de son passé, il se reconstruisait, il dînait avec Sam. Sam qui arriva enfin, classe et souriant, le rejoignant et ignorant le regard du serveur, sous le choc de voir un homme s'installer à la table de son patron. patron qui ne pu retenir un sourire en voyant son ami s'installer, lui demandant si il attendait depuis longtemps. Braeden ne pu s'empêcher de mentir, histoire de ne pas passer pour un obsédé. "Oh non tu vois, je venais à peine de m'installer. Tu vas bien? Je parie que tu as passé la journée à corriger les copies non?" Un sourire, un parmi tant d'autre. Son ami était devenu prof après l'armée, quel idée. Passer sa journée entouré d'ados débiles qui ne respectaient rien. Braeden avait beau reprocher beaucoup de chose à l'armée, il reconnaissait qu'elle lui avait bien rendu service de ce coté la. Il était passé de petit con adolescent ne respectant rien à Capitaine Goldman, respecté, homme fort et sachant se faire obéir. Il en était sorti changé, comme beaucoup. Comme son vis à vis. Vis à vis qu'il avait un temps haïs, et qui hantait désormais ses pensés.

△everleigh


Dernière édition par Braeden J. Goldman le Jeu 1 Nov - 10:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel J. Blake
NOBODY SAID IT WAS EASY
avatar

+ MESSAGES : 125
+ INSCRIT LE : 29/10/2012
+ EMPLOI : professeur d'histoire.
+ CITATION : you said i'd killed you. be with me then, take any form, drive me mad, but don't leave me in this abyss where i cannot find you. i cannot live without my life, i cannot live without my soul.

More about you
AGE: 32 ans.
POST-IT SUR LE FRIGO:

MessageSujet: Re: ► I just want to spend time with you ❞ Samuel   Mar 30 Oct - 17:54




I just want to spend time with you

« Friendship is a single soul dwelling in two bodies. »
Batman. Oui, Batman. Ce justicier était sûrement le plus sombre de tous. Tourmenté, torturé, hanté par des regrets et des images ineffaçables. Un héros sombre, oui, qui menait pourtant le monde autour de lui vers l'espoir. Il menait une politique de l'avenir, du futur, du lendemain meilleur. Ses peurs le définissaient et lui conféraient sa force. Un héros, oui, Bruce Wayne était un vrai héros. Et ce jour-là, les élèves de Samuel étaient gâtés ; Les commentaires sur leurs copies étaient garnis de référence au héros de Gotham. Blake avait l'habitude de garnir les copies de ses élèves de citations et d'allusions à des grands écrivains, politiques ; Qu'importe, des personnages importants, en somme. Sam s'était décidé à corriger ses copies, ce samedi-là. Mais sa collection de comics lui avait fait de l'oeil. Le résultat, c'était qu'il avait fait les deux à la fois. Enfin bref.

Ce jour-là, il avait rendez-vous. Enfin, rendez-vous était un bien grand mot. Manger un bout avec Braeden, c'était tout. Il avait accepté sans problème, parce qu'il avait bien compris que Goldman et ces affaires-là, c'était toujours comme ça. Samuel reposa son stylo et releva le nez. Un paquet de copies pour une classe avec seulement une cannette de bière et trois cookies. Il battait des records. Son regard chocolaté dériva et se posa sur l'agenda griffonné de partout du jeune homme. Noté à la va-vite, quelques petits mots firent bondir Samuel ou presque. Il attrapa le carnet, remettant ses lunettes en place sur son nez. Rendez-vous. Braeden. 21 heures. Il le referma rapidement et jeta un coup d'oeil à sa montre. C'était toujours la même rengaine. Il oubliait les choses, et se retrouvait obligé de foncer pour être prêt à temps. Il était 20:47. Le jeune homme fonça vers sa penderie, dans sa chambre. Prier pour qu'il tombe sur quelque chose de bien dès le début. Il ouvrit le placard, tendit la main, et en sortit une veste de costume noir. Il l'enfila, un peu rasséréné de ne pas avoir à batailler pour bien présenter. Samuel était une sorte de Batman, dans son genre. Et son acte héroïque du jour serait sûrement d'être à l'heure. Il enfila ses baskets, traversa son appartement à cloche-pied, nouant les lacets de chacune en même temps. Il se posa un instant devant son miroir. Jean, baskets, veste de costume et t-shirt captain america. Il remonta ses lunettes sur son nez et sortit. Sam dans toute sa splendeur. Un adorable trentenaire qui valsait entre l'adolescence et l'âge des personnes âgées. Parce qu'il en avait fait, des choses, et il en avait vu, aussi. C'était ces cinq années qui lui trottaient sans cesse dans la tête qui le disaient.

Blake gara sa voiture devant le restaurant. Braeden était tellement accroché à son boulot qu'il lui proposait d'y dîner durant l'un de ses jours de congé. Qu'importe. Quand il entra, qu'il repéra son ami et qu'il se dirigea vers lui, Sam ne prêta aucune attention aux regards qu'on lui jeta. Il était comme ça ; Toujours un peu hors des choses. "Ca fait longtemps que tu m'attends ?" Sam tira sa chaise et s'assit face au Goldman. Dire qu'il y avait une quinzaine d'années de cela, ils étaient comme chien et chat... "Tranquille. Ouaip, et j'ai même relu la moitié de mes Batmans !" Il esquissa un sourire. "Et toi ? Tu peux vraiment pas te passer de ton resto' ou quoi ?"► CAPTAIN CORNFLAKES


Samuel & Braeden

CODE BY AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Braeden J. Goldman

avatar

+ MESSAGES : 806
+ INSCRIT LE : 28/10/2012
+ EMPLOI : chef cuisinier

More about you
AGE: 32 ans
POST-IT SUR LE FRIGO:

MessageSujet: Re: ► I just want to spend time with you ❞ Samuel   Ven 2 Nov - 15:54

► I just want to spend time with you


Son ami était enfin la, ce qui avait tout de suite calmé Braeden. Fini les tours de girouettes, fini de regarder tout les fait et gestes de ses employés, fini de dévisager la clientèle. Il n'avait plus d'yeux que pour Sam. Et quel Sam. Ses lunettes sur le nez, pas rasé, son t-shirt captain America à peine couvert par sa veste et un air charmant au visage. Du grand Sam. Braeden, au premier abord, avait eu du mal à s'imaginer l'aimer. Samuel était à peu près tout sauf adulte. Un gamin borné tête en l'air mignon comme tout. Et Bra avait un peu de mal à ne pas redevenir un ado, lui aussi, à ces cotés. Il rougissait pour rien, bégayait quand il était gêné, et était souvent gêné. Au coté de Samuel, Braeden redevenait un gamin amoureux qui tentait coûte que coûte d'être discret. Ce qui n'était pas simple tout les jours. Lui qui avait pendant dix ans caché ses émotions n'arrivait plus à garder le contrôle face à un simple homme, ridicule. Homme qui s'assit face à lui, lui posant une question anodine à laquelle Braeden répondit par un mensonge. Autant dire que le rendez vous commencez bien. Et voilà qu'il se remettait à voir ça comme un rendez vous. Il avait envi de se frapper, mais ce serait loin d'être discret. Il préféra continuer la discussion, comme si de rien n'était, lui demandant ce qu'il avait fait de sa journée, question anodine à laquelle Sam répondit en souriant. Batman, il était sérieux? le connaissant, il était très sérieux. Braeden ne pu s'empêcher d'avoir un sourire moqueur en le regardant. "Blake quand apprendras tu à grandir? Je suis persuadé que même tes élèves sont plus matures." Il osa un clin d'oeil à son ami. Il avait beau s'en plaindre, il adorait ce coté de sa personnalité. C'était l'une des choses qui lui plaisait le plus chez Sam, son insouciance, sa naïveté, sa force et son immaturité. Il vivait la vie qu'ils n'avaient pas vécu, et au yeux du cuisto il avait bien raison. En parlant de cuisto, Sam ne tarda pas à poser la question alors que le serveur leur donnait les menus, assez décontenancé. Braeden lutta pour ne pas rougir et sorti son sourire désolé. "Je.. Je sais, mais c'est plus fort que moi tu sais. Ce lieu, c'est mon bébé. C'est toute ma vie, ma nouvelle vie je veux dire. Les trois quarts de l'argent de l'armée sont passé la dedans, je passe des heures et des heures ici, je donne ma vie ici, je ne peux pas m'en passé. C'est vraiment mon bébé. Et je prends soin de mon bébé. Et oses me dire qu'il y a un meilleur restaurant dans le coin" Riant, il commença à lire le menu, qu'il connaissait par coeur, tentant de cacher son gêne. Après une courte lecture il posa l'objet et demanda, intéressé "Bon alors, quoi de nouveau dans ta vie? ça fait longtemps qu'on a pas parlé sérieusement, si?" Un sourire. C'est sur qu'ils ne parlaient pas souvent d'autre chose que le resto, les cours, parfois Charlie, de l'époque du lycée et rien d'autre, très peu de leurs vies privés. Et en tant qu'ami, Braeden se permettait la question, avec la boule au ventre.


△everleigh
#795344


Dernière édition par Braeden J. Goldman le Dim 4 Nov - 8:04, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel J. Blake
NOBODY SAID IT WAS EASY
avatar

+ MESSAGES : 125
+ INSCRIT LE : 29/10/2012
+ EMPLOI : professeur d'histoire.
+ CITATION : you said i'd killed you. be with me then, take any form, drive me mad, but don't leave me in this abyss where i cannot find you. i cannot live without my life, i cannot live without my soul.

More about you
AGE: 32 ans.
POST-IT SUR LE FRIGO:

MessageSujet: Re: ► I just want to spend time with you ❞ Samuel   Sam 3 Nov - 9:09




I just want to spend time with you

« Friendship is a single soul dwelling in two bodies. »
"Blake quand apprendras tu à grandir? Je suis persuadé que même tes élèves sont plus matures." Samuel esquissa un sourire. Bah. Il avait réussi à se maintenir comme ça depuis le retour du service. Jouer au gamin pour effacer les souvenirs quelques instants. Une thérapie comme une autre. Et puis, oui, vivre ce qu'il n'avait pas vécu lui semblait un peu logique parfois. Il pouvait se comporter comme une personne d'un âge très mûr, et en même temps être un grand-enfant. Il avait toujours été ainsi. Un paradoxe sur pieds. Il était tout et son contraire. Excessivement doux et gentil et pourtant il pouvait devenir d'une agressivité et d'une violence singulières. Il se mordilla la lèvre inférieur et répondit au Goldman, reposant son regard chocolaté dans les yeux encore plus sombre de son ami : "Plus mâtures, ça m'étonnerait. J'ai l'impression de nous revoir à la même époque, parfois." Il esquissa un petit sourire. L'époque adolescente les avait montés l'un contre l'autre. Sam n'aimait personne, de toute façon, à cet âge-là. Encore moins ces garçons ultra-populaires, avec leurs grands sourires et leurs chansons mielleuses ou non... dont Braeden faisait partie, à l'époque. Samuel finit par faire remarque avec un sourire en coin alors qu'un serveur venait leur apporter la carte du restaurant. Braeden vivait pour son établissement, c'était indéniable. C'était vraiment son enfant, sa vie. Tout autant que Sam aimait enseigner les erreurs passées du Monde à ses élèves, Goldman aimait cuisiner, élaborer, encore et encore. Ils étaient deux bourreaux de travail. Ils semblaient vivre pour cela, même. Mais dans tout les cas, Blake reconnut la discrète gêne de Braeden. Il aimait bien, parfois, le tacler de façon bon-enfant sur des petites choses comme ça.

"Bon alors, quoi de nouveau dans ta vie? ça fait longtemps qu'on a pas parlé sérieusement, si?" Sam repoussa ses Club-masters sur son nez, et, reportant son attention sur son vis-à-vis plutôt que sur le menu qui était des plus alléchants, lui répondit tranquillement : "Je suis toujours sérieux, Bra'. Tu l'as oublié ? ... Voyons voir. La routine. Rien de spécial en ce moment... Toi par contre.." Samuel avait esquissé un sourire en coin. Il aimait tacler Braeden rien que pour voir sa réaction. Rien de méchant, rien de sérieux. "Je sais pas si tu veux appeler ça un rendez-vous, mais sois en sur, je n'embrasse jamais au premier rencard." Un petit rire. Ils savaient tout deux qu'ils aimaient les hommes. Ils pouvaient bien en rire, après tout ? Un large sourire s'était glissé sur les lèvres de Blake. Un grand-enfant, oui. Il était parfois un véritable gamin, dans son genre. L'ancien militaire se replongea dans le menu, l'air de rien. C'était vrai, c'était indéniable. Le restaurant de Goldman était sûrement doté de la meilleur carte de la ville. Lui, il cuisinait vraiment comme un étudiant venant de s'installer dans son premier appartement l'aurait fait. Ce n'était pas forcément faute de bonne volonté. La cuisine semblait simplement le rejeter et se moquer de lui. Il restait qu'il savait faire cuire des pâtes, se préparer son petit-déjeuner et les pizzas surgelés. Mourir de faim n'était pas encore inscrit dans son calendrier, alors il se débrouillait tout de même du mieux qu'il le pouvait. Il releva le nez vers Braeden, et déclara : "N'empêche, faudra que tu me donnes un cours de cuisine particulier, un de ces quatre. Je crois qu'un jour je finirais par me lasser des plats de pâtes." Petit sourire. Et peut-être qu'un jour lui lui apprendrait à supporter des adolescents 24 heures sur 24. Connaissant Braeden, le lâcher dans une salle de classe de nos jours l'aurait rapidement rendu fou ou quelque chose d'approchant.
► CAPTAIN CORNFLAKES


Samuel & Braeden

CODE BY AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Braeden J. Goldman

avatar

+ MESSAGES : 806
+ INSCRIT LE : 28/10/2012
+ EMPLOI : chef cuisinier

More about you
AGE: 32 ans
POST-IT SUR LE FRIGO:

MessageSujet: Re: ► I just want to spend time with you ❞ Samuel   Dim 4 Nov - 14:10

► I just want to spend time with you


Braeden regardait son ami lire le menu, souriant. Les lunettes lui allaient bien. Il faisait plus sérieux comme ça. Sam avait un visage qui faisait assez enfant en faite. Ça plus les t-shirt de super héros, il faisait le parfait petit ado. Pourtant il était une personne vraiment très mature. Peu être plus sage et posé que Goldman. Il vivait simplement dans son monde, dans sa bulle, pour se protéger. Braeden avait sa cuisine et Sam ses ados. Ados dont il parlait souvent. Il les comparait à son propre passé, à leur passé à tout les deux. Ce passé où tout ce qu'ils voulaient, s'été humilier l'autre, le couper de toute vie sociale, lui faire mal. Ils avaient réussi quelques fois, à coup de poings et de mots. Ceux si étaient encore plus douloureux que le reste. À l'époque ils n'étaient rien d'autre que des petits cons. Braeden avait du mal à se dire qu'ils avaient été ennemis, surtout vu les sentiments qu'il éprouvait pour l'autre homme. Sentiment qui, dans son esprit, ne pouvait pas être partagés. Enfin, qui l'aimerait, lui. Dans son esprit personne n'aurait l'idée d'avoir des sentiments pour lui, c'était une folie. Il était trop bizarre, fermé et secret pour ça de toute façon. Et puis même, ils étaient deux anciens ennemis. "Nous revoir? Eh bien les pauvres, faudra que tu préviennes tout ces gros bras qu’ils vont finir par changer de bord dans ce cas" Tout sourire, content de la connerie, il posa le menu, continuant à parler comme si de rien n'était.

À sa question, Sam remonta ses lunettes, le regardant d'un air étrange. D'un simple geste il s'était mis à ressembler à un grand professeur d'université, vieux comme Mathusalem et à peu près aussi sage. Ça lui donnait un air... Coincé, pas tellement sexy. "Je suis toujours sérieux, Bra'. Tu l'as oublié ? ... Voyons voir. La routine. Rien de spécial en ce moment... Toi par contre.." Lui par contre? Braeden était suspendu à ses lèvres, attendant avec appréhension ce que le professeur allait lui sortir. Le connaissant, Braeden savait qu'il était capable, même -et surtout- du pire. Ce qui ne loupa pas, avec la suite de sa phrase. "Je sais pas si tu veux appeler ça un rendez-vous, mais sois en sur, je n'embrasse jamais au premier rencard." Braeden hésita un moment entre le blanc et le rouge, et opta finalement pour un teint vert pale. Ce qu'il venait de dire était totalement inapproprié, surtout dans leur cas. Goldman savait que l'autre homme avait eu des aventures avec es personnes de même sexe, il n'avait d'ailleurs jamais caché ses préférences. Mais ils n'avaient jamais ni flirté ni parlés d'une quelconque possibilité de relation. Sam le regardait, tout fier de sa blague, qui pour lui en était une. Pour Braeden, ce n'était qu'une moquerie blessante de plus, surtout dans sa situation. Sam se foutait de lui, sans vraiment le savoir. Il se moquait de ses sentiments sans se rendre compte des conséquences possible. Il n'avait pas à savoir. Braeden reprit contenance et sourit, cherchant de quoi dédramatiser. "Vraiment? C'est dommage Samuel, j'avais déjà réservé la chambre. Espèce d'abruti ne dis pas de bêtises, c'est rien qu'un dîner, non?" Dans cette question c'est surtout lui qu'il voulait rassurer. Lui, ses sentiments, et son esprit embrumé. Sans vraiment le vouloir il s'imagina Sam, tout sourire, passant par dessus la table pour venir l'embrasser. Image aussi alléchante qu'irréelle. Valait mieux ne pas y penser. Il préféra faire signe au serveur, commandant vin et nourriture, tentant de se concentrer sur autre chose. Un filet mignon lui permettrait de penser à autre chose qu'aux lèvres de son vis à vis. Et puis il évaluerait la nouvelle recette mise en place comme ça. Après la commande Sam se remit à parler, toujours aussi insouciant. "N'empêche, faudra que tu me donnes un cours de cuisine particulier, un de ces quatre. Je crois qu'un jour je finirais par me lasser des plats de pâtes." "et après c'est moi qui donne des rendez vous?" il ne pu empêcher un petit rire de passer entre ses lèvres. Partager sa passion avec l'autre homme, alléchante idée. Passer du temps avec lui, encore mieux. "Bon très bien, ma cuisine t'es ouverte, tu passes quand tu veux. Mais tu auras intérêt à écouter et obéir, ça ne se prend pas à la légère ce genre de chose" Souriant, il attrapa le pichet d'eau fraîchement rapporté et s'en servit un verre. Il avait drôlement chaud ici, incapable de dire si les radiateurs étaient trop fort, ou bien si son rendez vous lui faisait de l'effet.

△everleigh
#795344
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samuel J. Blake
NOBODY SAID IT WAS EASY
avatar

+ MESSAGES : 125
+ INSCRIT LE : 29/10/2012
+ EMPLOI : professeur d'histoire.
+ CITATION : you said i'd killed you. be with me then, take any form, drive me mad, but don't leave me in this abyss where i cannot find you. i cannot live without my life, i cannot live without my soul.

More about you
AGE: 32 ans.
POST-IT SUR LE FRIGO:

MessageSujet: Re: ► I just want to spend time with you ❞ Samuel   Mar 6 Nov - 9:08




I just want to spend time with you

« Friendship is a single soul dwelling in two bodies. »
Quelle connerie ne venait-il pas de faire de la façon la plus innocente du monde. Il se maudissait intérieurement, déjà, rien qu'en voyant la tête que tirait Goldman. Abruti. Sam se mordit l'intérieur de la lèvre inférieure, se tassant presque sur lui-même dans un réflexe dont il n'avait pas réussi à se débarrasser complètement, même grâce à l'armée. Réflexe, oui, d'un enfant qui avait trop souvent vu les coups pleuvoir sans raison. Il ne se passerait sûrement jamais ça avec Braeden, mais c'était automatique. Quand il avait fait une faute et qu'il se le reprochait, il se préparait à encaisser son dû. Des années de maltraitance, ça restait gravé en vous, envers et contre tout. "Vraiment? C'est dommage Samuel, j'avais déjà réservé la chambre. Espèce d'abruti ne dis pas de bêtises, c'est rien qu'un dîner, non?" Sam relevait vaguement le nez, alors que Braeden hélait un serveur et prenait commande. Reprenant pied, Sam parla de ce talent en cuisine que les deux hommes ne partageaient pas à l'ex-militaire. La remarque de Braeden lui fit échapper un sourire. Lui, il ne savait pas. Ils étaient amis, depuis trois ans. Ils avaient eu des aventures avec d'autres hommes. Ils se comprenaient. Une fois, Blake s'était dit qu'après tout, Goldman aurait pu être l'homme de sa vie dans un film tragique. Puis il avait supprimé "dans un film tragique". Et il avait chassé l'idée, se disant qu'il fallait qu'il arrête avec son imagination trop fertile. Le professeur déglutit. Oh, écouter et obéir... "J'ai assez bien appris à faire ça, par contre." Pas besoin de dire où, pas besoin de dire quand. L'armée était ce qui avait réussi à les faire grandir en les mettant en pièce. Douce ironie. Samuel pencha légèrement la tête sur le côté gauche, triturant du bout des doigts les quatre pics de sa fourchette, le regard fixé dessus... "Désolé Braeden. La vanne était mauvaise. Je sais que je suis le pire de tous dans le genre mais je l'oublie un peu trop souvent." Il pinça les lèvres, avant d'esquisser un petit sourire, plantant son regard noisette dans les yeux sombres du Goldman. Le brun tendit une main et poussa du poing, doucement, l'épaule de Braeden. En ami. et puis à quoi bon ? C'était aussi une de ses grandes caractéristiques. Il faisait toujours la gaffe qui foutait tout en l'air, et s'en voulait à mort par la suite... Durant son adolescence, il avait fait du mal à beaucoup de personnes, sans s'en rendre compte, aussi. Il n'avait certes que peu d'amis, à l'époque. Il ne faisait confiance à personne. Mais les ennemis, les rivaux, ces personnes qui ne pouvaient le supporter et à qui il le rendait très bien, il y en avait eu un joli nombre. Heureusement qu'il avait réussi à grandir, depuis... Enfin, grandir. Sur certains points, il jouait en ce moment l'acte d'une époque qu'il n'a pas vécu comme il aurait dû. Et sur d'autres... Il n'avait pas réellement grandi, et jalousait en silence, même si il le niait fortement.

Spoiler:
 

► CAPTAIN CORNFLAKES


Samuel & Braeden

CODE BY AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ► I just want to spend time with you ❞ Samuel   

Revenir en haut Aller en bas
 

► I just want to spend time with you ❞ Samuel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Camelot - Time Of Kings n'attend plus que vous ! [RPG]
» problème life time map updater
» Choose your last words This is the last time Cause you and I, we were Born To Die.. //Apple A NOTER
» MAC : BBOX / Disque dur / time capsule / time machine
» Bbox et Time machine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS OR NOTHING :: BOSTON - DOWNTOWN :: › › QUNICY MARKET :: + CAMPANIE-