AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 TAKE ME AWAY. (CHARLIE)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Charlie Goldman
+ COLOR MY LIFE IN TECHNICOLOR.
avatar

+ MESSAGES : 253
+ INSCRIT LE : 11/09/2012
+ EMPLOI : ARTISTE-PEINTRE / HERITIERE.
+ CITATION : .

More about you
AGE: 30 YO.
POST-IT SUR LE FRIGO:

MessageSujet: TAKE ME AWAY. (CHARLIE)   Mar 16 Oct - 20:49


I need to tell you something and i need you to not panic. I need you to keep breathing, to stay alive, alright ?
@ SHEENMCADAMS ON TUMBLR/ CITATION GREY'S ANATOMY.


charlie (charlotte), goldman
TRENTE ANS / ARTISTE PEINTRE ET HÉRITIÈRE / BOSTON, USA
CÉLIBATAIRE / FOREVER YOUNG / RACHEL MCADAMS

✣ ✣ ✣
+ Charlie déteste qu'on l'appelle par son prénom entier, c'est pourquoi elle somme son entourage de s'arrêter à son diminutif, et ne répondra aucunement à votre appel si vous faites le contraire. + La jeune femme se trouve être très douée pour le dessin, la peinture, ou encore la sculpture. Pour améliorer son talent, celle-ci entama d'ailleurs des études d'art plastique, qu'elle finit par laisser tomber quand une galerie d'art mis en vente son talent. Aujourd'hui, il lui arrive de regretter ce choix un peu trop hâtif, car rien n'est jamais acquis, et le fait qu'elle vive au jour le jour le montre bien.
+ Heureusement pour elle, sa défunte (et richissime) tante paternelle vient de lui léguer toute sa fortune. Ce fût une réelle surprise, d'autant plus que la jeune femme et elle ne se sont vues qu'une seule fois. N'ayant pas pour habitude de dépenser sans compter, la belle ne sait toujours pas comment l'utiliser intelligemment... d'ailleurs, elle n'est toujours pas allée à la banque.
+ Charlie vient d'une famille de deux enfants. Elle possède donc un frère de trois ans son aîné, qu'elle aime infiniment. Il est toujours présent pour elle et console ses chagrins d'amour comme personne. Ils sont très fusionnels, et gare à celui qui essaie de leur faire du mal à l'un ou à l'autre.
+ La jeune femme a eu une enfance plutôt difficile. De bonnes notes, un joli parcours, mais jamais elle n'eut la chance de faire partie des pom-pom girls ou encore des personnes populaires du lycée. Elle était de celles qui sont de côté, plutôt marginales et invisible. Son côté original a énormément compté dans cette histoire, Charlie n'a jamais été comme tout le monde, avec ses mèches de couleurs flashy, ses habits avec des motifs et ses crayons dans les cheveux. Heureusement pour elle aujourd'hui ce côté s'est fait un peu plus discret. Il ne lui reste qu'à stopper les mèches et ôter ses pinceaux de ses cheveux.
+ Est devenue végétarienne après avoir eut son premier poisson rouge. Elle adore les animaux et possède d'ailleurs deux chats noirs, nommés Moon et Bagerra.
+ Malgré elle, Charlie a un caractère plutôt facile. Naïve et trop gentille, elle se laisse vite séduire et marcher sur les pieds. Il est très aisé de lui faire avaler qu'elle compte énormément pour vous, pour qu'ensuite, elle se plie en quatre pour vous satisfaire. C'est d'ailleurs ce gros défaut qui la perdit dans ses anciennes relations amoureuses, qui n'ont jamais duré plus de trois mois. Autant dire qu'à présent, elle essaie tant bien que mal d'effacer son côté fleur-bleue qui lui gâche la vie et l'aveugle de désillusions.




Citation :
PSEUDO/PRENOM + Cinnamon (Megan). ÂGE + Vingt balais. CONNEXION + Env. 7j/7. COMMENTAIRE(S)/CASSDEDI + On va tout déchirer les cocottes.


_________________

Broken dreams of flyin birds, dirty hands on skinny arms. Just hanging down her shoulders like a deadly young old tree and a bit of blood rolling. Gently down her nose on the floor the princess strikes the pose. Say goodbye to angel dust, the only angel that you trust. aaron/fuckyeahmcgosling@tumblr


Dernière édition par Charlie Goldman le Dim 28 Oct - 19:46, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Goldman
+ COLOR MY LIFE IN TECHNICOLOR.
avatar

+ MESSAGES : 253
+ INSCRIT LE : 11/09/2012
+ EMPLOI : ARTISTE-PEINTRE / HERITIERE.
+ CITATION : .

More about you
AGE: 30 YO.
POST-IT SUR LE FRIGO:

MessageSujet: Re: TAKE ME AWAY. (CHARLIE)   Mar 16 Oct - 20:49



I need a light, I need to know, when i can break out
Tell me it's safe now, are you even all that you say ?

REGINAGEORGES TUMBLR / CARY BROTHERS LYRICS
+++
Ses gestes étaient légers, gracieux, vifs. Son regard transperçait sa cible, comme si elle ne voulait rien lâcher. Ses doigts tenaient fermement le fin pinceau qui caressait la toile. Elle s'essuya le front, puis contempla son œuvre avec une certaine satisfaction. Enfin, après ces deux longues semaines sans pouvoir y toucher, voilà qu'elle retrouvait l'inspiration qui l'avait fait connaître d'une des plus grandes galeries d'art de la ville. Elle souffla, soulagée. Sa toile était légère, elle respirait la gaieté, les couleurs vives émanaient du tissu, livrant au monde entier toute sa personnalité, elle aussi haute en couleur. Cette toile sortait tout droit de ses pensées, de ses rêves, montraient ses émotions journalières, elle était parfaite. D'un geste triomphant, la jeune femme leva ses mains peinturlurées au ciel pour remercier Mère nature de lui avoir redonné son inspiration d'antan qu'elle semblait avoir égarée. Puis, elle déposa enfin ses pinceaux dans leur bocaux, avant de se diriger vers le lavabo pour se débarbouiller. Il était quinze heures et sa meilleure amie l'attendrait bientôt au café du coin pour leur rencontre semestrielle. Pour une fois, elle allait être à l'heure. Enfin, c'était ce qu'elle croyait. « Et merde ! » Son juron -plutôt habituel- résonna dans le petit appartement, jusqu'à effrayer ses deux chats qui s'empressèrent de se cacher sous les meubles. Un bruit de jet ainsi qu'un sifflement se firent entendre dans la salle de bain. Lorsque Charlie rouvrit les yeux, elle était trempée, comme la pièce entière, d'ailleurs. Son problème de plomberie (ressemblait étrangement à sa vie sentimentale, entre parenthèses) durait depuis bien deux mois et elle pensait que ses petits rubans adhésifs disséminés un peu partout suffiraient à réparer, elle se trompait. Résignée et désormais agacée, la jeune femme se dirigea vers son téléphone et composa le numéro d'urgence de plomberie. Ma fois, elle se serrerait la ceinture et ne mangerait que des pâtes ce mois... elle avait l'habitude. Après avoir lâché un énième soupir, qui transpirait cette fois-ci l'irritation, la jeune femme alla chercher un linge et s'employa à se sécher dans sa chambre en attendant l'arrivée du plombier -qui ne se fit pas désirer bien longtemps. La porte s'ouvrit dans un fracas, sans avertir. « On a demandé un plombier ? » Une voix masculine la fit sursauter. On avait ouvert sa porte sans sonner ? Quel toupet. « Je- » Bien étranges manières, mais elle n'eut même pas le temps de lui faire une remarque que celui-ci déployait déjà son matériel et s'apprêtait à commencer le travail. Puis, elle était à moitié nue, il fallait d'ores et déjà qu'elle se mette quelque chose sur le dos avant d'aller à sa rencontre. « C'est quoi toutes ces bandes adhésives ? » Cria-t-il encore à travers la salle de bain, avant de lâcher un petit rire non discret. La jeune femme fit les gros yeux et se stoppa net. Ses joues s'empourprèrent déjà... Elle enfila une chemise avant de se diriger vers lui, qui se trouvait la tête sous l'évier. Honteuse, elle tenta de trouver une excuse bidon pour expliquer son bricolage, mais fût déconcentrée en voyant –enfin– le visage de son sauveur, qui daigna alors sortir de là. Il avait ce visage qu'elle voyait dans ses muses, un sourire à se damner, des yeux d'un bleu incommensurable... Bouche bée, elle s'empourpra davantage, sans pouvoir décrocher un seul mot. Ça y est, elle était amoureuse. Quant à lui, il se contentait de lui sourire, avec une moue indéchiffrable qui le rendait encore plus attirant. « Euh, je, je- » Charlie dans toute sa splendeur ! Heureusement pour elle, la porte sonna, ce qui lui donna l'occasion de s'éclipser sans en rajouter. Ce qu'elle ignorait encore, c'était que ce qui se trouvait derrière la porte n'allait pas l'aider à remettre les pieds sur terre. « Mademoiselle Goldman ? » Un vieil homme en costard se tenait en face d'elle, le regard sévère. Elle hocha la tête, avant de prendre l'enveloppe qu'il lui tendait. Il ne rajouta rien et fit marche arrière, laissant la jeune femme avec sa mystérieuse enveloppe. Une adresse inconnue était marquée au dos, avec pour seul repère, le nom de sa tante qu'elle ne voyait jamais. « Je vais devoir faire des essais, ne touchez à rien surtout. » Cria à nouveau le plombier à travers l'appartement, mais Charlie n'y fit pas attention, absorbée par le contenu de cette lettre inattendue. Après avoir lu les trois premières lignes, la jeune femme dût s'asseoir. Sa tante, une tante qu'elle n'avait vu qu'une seule et unique fois, venait de lui léguer son immense fortune, suite à son prompt décès. Elle tombait des nues, avait du mal à respirer. Cette situation la paniquait totalement. Elle d'habitude si simpliste, vivant toujours avec les moyens du bord, se débrouillant pour dépenser le moins possible pour finir le mois... ? C'était impensable, impossible. « Mademoiselle ? Maintenant, il faudrait essayer d'ouvrir l'eau de la cuisine. » Cria-t-il à nouveau. N'ayant pas de réponse au bout de cinq bonnes minutes, il se dirigea alors dans le salon où la blondinette se trouvait. Chamboulée, la belle ne lui adressa pas même un regard. Elle se contenta de se lever, de lui tendre un index en signe de patience, puis pris le téléphone. Jax fronça les sourcils et la regarda faire les cent pas dans le petit studio. Il avait pour habitude de tomber sur des gens étranges, égocentriques ou encore extraordinaires dans leur genre, certes, mais Charlie sortait du lot. Rien que cet appartement était unique, il était fasciné par la multitude de bibelots inutiles qui décoraient les murs peints de couleurs pétillantes et osées... mais la conversation téléphonique qui allait suivre allait être d'autant plus intéressante pour son passe-temps d'arnaqueur. « Tess, je suis riche. » Il n'entendait que des bribes, mais le mot riche sortit du lot et lui redonna ce sourire plein de malice qu'il avait lorsqu'il avait une idée malfaisante en tête. Charlie n'était désormais plus qu'une jeune femme un peu étrange qui collait du ruban adhésif pour colmater ses fuites, qui était plutôt étrange et timide, mais c'était une femme qui allait devenir riche. Une femme qui semblait aussi naïve qu'une orpheline en mal d'amour, qui semblait ignorer totalement ce que cela faisait d'avoir un gros compte en banque... Il allait se charger de tout pour lui alléger la tâche, c'était certain. Charlie était désormais devenu sa priorité numéro une.

_________________

Broken dreams of flyin birds, dirty hands on skinny arms. Just hanging down her shoulders like a deadly young old tree and a bit of blood rolling. Gently down her nose on the floor the princess strikes the pose. Say goodbye to angel dust, the only angel that you trust. aaron/fuckyeahmcgosling@tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

TAKE ME AWAY. (CHARLIE)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» charlie lab
» Diabolo Fraise
» Tubes hommes vedette de cinéma pour psp
» votre dieu lama vient d'arriver
» Charlie Hunnam {200x320}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
30 YEARS OR NOTHING :: SECOND STEP :: › › INTRODUCE :: + VALIDEES-